Vers une normalisation de l’utilisation « électrique »

Universelle – Marque – Etude

Source : http://fr.freepik.com/

Universelle

Il n’existe pas d’innovation de masse dans l’automobile plus importante que l’électrique.  C’est une vérité qui ne doit pas faire oublier la recherche d’autres sources d’énergies….

Le constructeur coréen SsangYong a déclaré avoir obtenu une autorisation pour tester un véhicule autonome basé sur son véhicule de loisir Tivoli.

Depuis 2014, Ssangyong redouble d’efforts pour développer des technologies de conduite automatisée, afin de respecter le calendrier fixé par le gouvernement coréen visant à lancer des véhicules autonomes d’ici à 2020.

https://www.ccfa.fr/ssangyong-va-tester-un-v%C3%A9hicule-autonome-0

Marque

Une stratégie de marques « complémentaires », est un peu comme de dire que l’on peut remplacer une orange par une mandarine. Saveur identique, mais taille et composition différentes. Lada est une marque forte et historique dans le domaine du vrai tout terrain et non low cost. Une idée pour Renault…

Lada France disparaît définitivement du marché français

La liquidation de Lada France le 19 octobre dernier signe la fin de la lente agonie de la marque sur le marché français. Alors que le constructeur renouvelle sa gamme, le groupe Renault a clairement annoncé que les marques Dacia et Lada ne seraient pas présentes sur les mêmes marchés.

Le tribunal de commerce de Versailles a prononcé le 19 octobre dernier la liquidation de la société Lada France une semaine après son dépôt de bilan le 12 octobre. Cette société était une filiale de Lada International, société basée à Chypre (Limassol), elle-même filiale d’Avtovaz qui est donc elle-même une filiale de Renault (avec consolidation de ses résultats depuis le 1er janvier de cette année).

Après les heures de gloire de son 4×4 Niva du temps de l’importation en France par Poch, l’absence de renouvellement de la gamme Lada avait été rédhibitoire, le malus accélérant sa sortie du marché français. Sur une période récente, on comptait encore un peu plus de 1 000 immatriculations en 2006, 622 en 2007. Après un creux en 2009 autour d’une centaine d’unités, les volumes étaient légèrement remontés jusqu’à un « pic » en 2011 avec environ 600 immatriculations (405 VP et 183 VUL). Cette année-là, Lada France réalise un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros et un résultat net de 8 822 euros avec un effectif de 13 personnes.

http://www.autoactu.com/?page=2&id_actu=27195&from_id_part=

Etude

Cycle de vie du véhicule électrique

La chronique de Bernard Jullien, Maître de Conférence à l’Université de Bordeaux et conseiller scientifique de la Chaire de Management des Réseaux du Groupe Essca.

Comme les lecteurs d’Autoactu l’auront constaté vendredi, le volontarisme politique dont semblent vouloir faire preuve les autorités dans différentes régions du monde et singulièrement en Europe et en France suscite de légitimes interrogations quant au bien fondé du choix électrique qui est en train de s’affirmer. Le procès en irresponsabilité ou en inconséquence de nos élites laisse s’entremêler des parfums libertaires américains (ou autrichiens) et de plus gaulois relents poujadistes. Il conduit à échanger plus d’invectives que d’arguments et à rechercher plus volontiers le chiffre qui tue – parce qu’il épaule votre foi – que la source solide.

Il se trouve que la veille de la parution de l’analyse de Bertrand Rakoto, Transport et Environnement a diffusé une étude de Maarten Messagie de Vrije Universiteit à Bruxelles que l’ONG a commanditée . Le scientifique belge y tente de faire sérieusement le travail que nous avons tendance les uns et les autres à bricoler avec des bribes d’informations. Ce travail consiste à recourir aux méthodes rigoureuses qu’ont conçues les spécialistes des analyses de cycles de vie (‘Life Cycle Assessments’ ou LCA). L’auteur écrit ainsi : « Les études de LCA considèrent tous les process ayant un impact environnemental tout au long du cycle de vie des véhicules, de l’extraction des matériaux, à la production des composants, l’assemblage, l’usage puis le traitement du véhicule en fin de vie. En s’intéressant à toutes ces phases une LCA évite les déplacements de problème (‘problem shifting’). »

http://www.autoactu.com/?page=2&id_actu=27186&from_id_part=